Issa Salifou

Bénin: Issa Salifou appelle les musulmans à se mobiliser contre la décision de Toboula

Par André ADAISSO - Jan 27, 2017


A la suite de l’honorable Idrissou Bako qui a déposé sur la table du président de l’Assemblée Nationale, une question avec débat adressée au gouvernement relative au passage du préfet du département du Littoral, Modeste Toboula à la mosquée de Cadjèhoun, l’honarble Issa Salifou s’est également fustigé contre cette décision du préfet Toboula. Il appelle de ce fait, tous les musulmans du pays à la mobilisation.

A lire aussi: Bénin : Toboula rappelle les musulmans à l’ordre pour les prières du vendredi

Il faut dire au préfet Toboula que les gens ont commencé par faire la prière ici à Cotonou avant sa naissance et avant même la naissance de son père
Issa Salifou Salé
C’est par ces propos que l’honorable a voulu témoigner toute sa désolation par rapport à l’agissement du préfet Toboula avant de poursuivre « Ce que je vais dire à mes frères musulmans, c’est de demander à tous les musulmans , petits, garçons, filles, femmes de sortir massivement tous les vendredis sur toute l’étendue du territoire national pour prier au maximum ». Ainsi, estime le député, « plus il y aura de personnes les vendredis pour prier, plus notre religion sera respectée ».

Je demande à tous les musulmans, même malades, les vendredis, de sortir et de prier massivement même sur la rue, ainsi, Toboula comprendra que les musulmans sont quelques choses dans ce pays.
Issa Salifou Salé
Rappelons que en tournée de patrouille le vendredi 20 janvier dernier, sur les espaces publics libérés lors des opérations de libérations forcées, le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula avait intimé l’ordre aux musulmans venus pour la prière hebdomadaire du vendredi de dégager toutes les bâches installées sur la voie devant la mosquée de Cadjèhoun pour permettre la fluidité du passage aux usagers.


 

0
0
0
s2smodern
Write comment (1 Comment)

 cameroun selon jerry rawlin 97849084 xjerry rawlings230117600.jpg.pagespeed.ic.wblhap uoe

 

D'après RFI, l'ancien président du Ghana, Jerry Rawlings aurait demandé à l'Union africaine de suivre l'exemple de la CEDEAO en déclenchant le départ du président Paul Biya du pouvoir. Après les récents événements qui ont finalement persuadés l'ex-président de la Gambie Yaya Jammey à de céder le pouvoir suite à sa défaite aux dernières élections, l'ancien président du Ghana soutient que lui est arrivé au pouvoir en 1981, alors que l'actuel président du Cameroun à son tour arrivait au pouvoir quelques mois plutard en 1982. Rawlings soutient également qu'il a déjà eu cinq successeurs depuis son départ du pouvoir, alors que Paul Biya est toujours là, discréditant, dit-il, le continent avec ses méthodes…

L'actuel président du Cameroun Paul Biya avec ses 35 ans à la magistrature suprême, fait parti du club sélect des présidents qui s'accrochent indéfiniment au pouvoir.

0
0
0
s2smodern
Write comment (0 Comments)