saley

Deshonorable Saley

Vous l'appelez encore honorable? Si mon pays le BENIN est encore la seule nation ou les deputes sont appeles honorables, il y en a parmi ces elus du peuple qui font honte. Le depute Issa Salifou Saley en est une parfaite illustration. Si non, comment comprendre qu'un depute, une autorite, puisse inciter au soulevement contre une decision gouvernementale?

Mr Issa Salifou, la religion musulmane est respectable et respectee au BENIN. Elle ne merite pas des fideles comme vous. Vous devez absolument aller à l'ecole de l'Imam Ligali pour qui: l'autorite est de Dieu et Dieu est ordre. Le principe du respect de l'autorite est etabli par Dieu au niveau de toutes les religions et celui qui ne le respecte pas n'est pas de Dieu et n'a pas Dieu en lui.

Mr Issa Salifou, il me plait aussi de vous rappeler que le Préfet Toboula n'est pas l'auteur de la decision mais plutot le gouvernement qui compte au moins cinq (5) ministres musulmans. Le Préfet ne fait qu'appliquer la decision de l'autorite supreme qu'est le gouvernement. Bien qu'etant chretien evangelique, il voue du respect à toutes les religions meme endogenes. Et beaucoup plus musulmane car je vous souffle que 80% de son entourage immediat est musulman.

Mr Saley, que feriez vous alors si tous les ministres musulmans du gouvernement sortaient et donnaient de la voix? La meme reaction? Voila qu'ils vont et doivent parler.

Pardon zhonolable Saley, un adage de chez nous dit: si tu n'es pas intelligent, forces toi d'etre malin.

Je suis musulman mais pas violent
Je suis musulman respectueux de l'ordre public

Alahou hakoubar!

Jean Dieudonne Weke

0
0
0
s2smodern
Write comment (3 Comments)

matchs quart 2senegal cameroun 0

Sénégal - Cameroun: Gros test pour Anjorin Moucharaf à 20h


Ce samedi vont avoir lieu les deux premiers matches des quarts de finales de la Coupe d'Afrique des Nations. Deux matches où le vaiqueur arrivera en demi-finales de cette compétition continentale. Si à 17h00, le Burkina Faso affronte la Tunisie au Stade de l'Amitié; le chic des Lions aura lieu à 20h entre le Sénégal et le Cameroun à Franceville - Stade de Franceville. Pour cette rencontre, le représentant béninois au comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) et membre de la Commission d'organisation de la Can sera au charbon.

senegalphoto1 0 0

Il devra d'abord tout faire pour que l'organisation de ce ¼ de finale ne souffre d'aucunes erreurs. Mais aussi, gérer les tensions autour de cette rencontre importante qui s'annonce époustouflante. Il doit veiller à tout pour que le match se déroule dans de bonnes conditions : la réunion technique, les ballons, les installations techniques et surtout les pelouses déjà trop décriées. En effet il est nommé par le président Issa Hayatou, chef de l'un des quatre sites qui abrite cette compétition biennale, Anjorin Moucharaf s'occupe du site de Franceville où était basé le groupe B composé du Sénégal, de l'Algérie, de la Tunisie et du Zimbabwe.

4696450 7015000

Pérez LEKOTAN

0
0
0
s2smodern
Write comment (0 Comments)

 

guerre de religion

Chers citoyens,
Chers compatriotes,
Chers amis,
Une polémique sur un lieu de culte de la place de Cotonou, a enflammé la toile il y a quelques heures. Les Tresseurs de Cordes, rappellent que le dialogue interreligieux est une réalité au Bénin.
Qu'il nous souvienne aussi que l'un des premiers actes du Président TALON a par exemple été de régler le problème de la division de l'Eglise Protestante Méthodiste.
Qu'il nous souvienne que le Président TALON a dit haut et fort qu'il allait redonner ses lettres de noblesses au VODUN et en faire une religion respectée.
Qu'il nous souvienne que Monseigneur De SOUZA fut le héros de la Conférence des Forces Vives de la Nation, héros applaudi par nous tous, catholique, musulmans, athées, animistes, protestants évangéliques et autres sans vouloir être exhaustif.

Quelques individus, soit mal intentionnés soit peu au fait des conséquences possibles de leurs actes, soit tout simplement vils, utilisent la sortie de M Issa SALIFOU, pour mettre le feu à la toile.

Le Bénin est un pays stable, laïque, où la tolérance interreligieuse ne peut être déstabilisée, ni par les élus, ni par aucun citoyen, respectueux de notre drapeau. La stabilité rappelons-le, peut devenir précaire, dans un Bénin qui a pour frontières le Nigeria et le Niger où BOKO HARAM sévit.

Je me permets ici, en tant que Coordonnateur du Cercle de Réflexions et d'Actions Citoyennes LestresseursdeCordes, d'appeler tout un chacun à la tolérance et au calme. Maintenir le climat de paix dans notre pays est non négociable.

Les Tresseurs de Cordes en appellent aussi à la sagesse et au sens de responsabilité de ceux qui nous dirigent, et leur rappellent que le désespoir émousse le sens de la vertu.

Nous espérons qu'aussi bien le Gouvernement que l'Assemblée Nationale prendront à divers niveaux leurs responsabilités dans l’intérêt supérieur de la Nation.
Vive la Démocratie
Vive le Bénin

Dr Nadin Ange KOKODE

 

 

 

0
0
0
s2smodern
Write comment (0 Comments)

 

ADJOVI Severin 2012

 

Conformément à la procédure en la matière, le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia a convoqué mercredi 25 janvier 2016, une séance de conciliation entre le Maire Sévérin Adjovi et les conseillers dissidents, afin de tenter de les concilier. Une séance qui, au bout de cinq heures de discussion, n’a malheureusement pas tourné en faveur du maire Adjovi qui a totalement perdu la confiance de ses collaborateurs. Accusé de gestion solitaire des affaires de la commune, de mauvaise gestion des fonds et de manque d’ambition pour le développement de la ville historique de Ouidah, douze conseillers communaux ont récemment adressé à l’autorité préfectorale du département de l’Atlantique, une lettre de défiance pour exiger la destitution du maire. Après cette séance de conciliation manquée, on est à se demander à quand la convocation du conseil communal pour le vote de défiance. La loi prévoit que si le maire ne convoque pas ladite séance dans les délais, le préfet peut saisir le conseil communal pour la session de vote de défiance. C’est dire que le processus de destitution du maire de Ouidah est entré dans sa dernière ligne droite. Tout compte fait, les chances pour le Maire Sévérin Adjovi de sauvegarder son fauteuil deviennent très minces puisqu’il sera contraint de convoquer les jours à venir, une session extraordinaire qui sera consacrée au vote de défiance.

Wandji A.

0
0
0
s2smodern
Write comment (0 Comments)