GSM

Première rencontre des opérateurs Gsm avec les conseillers

L’Arcep exige la baisse des tarifs de communication

Les conseillers de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) ont eu une rencontre avec les opérateurs Gsm. Trois points ont été débattus lors de ces assises : la baisse des tarifs de communication, la qualité des services et les Sim Box.

Dès cette semaine, les tarifs de communication seront revus à la baisse sur tous les réseaux. Cette baisse tarifaire concerne aussi bien les appels que les Sms. C’est la conclusion de la première rencontre des opérateurs Gsm avec les conseillers de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) vendredi dernier au siège de l’institution. A en croire Flavien Ba Chabi, président de l’Arcep, cette baisse de tarif demandée aux opérateurs Gsm est survenue suite à l’effort fait par le gouvernement qui a baissé les taxes. « Après les échanges avec les opérateurs Gsm qui ont salué cette première rencontre, il est convenu que les tarifs de communication seront revus à la baisse pour permettre aux consommateurs de bénéficier de l’effort de réforme de taxation intervenue dans le secteur à travers la loi des finances 2017. Les propositions ont été faites et feront l’objet d’adoption la semaine prochaine », a expliqué le président de l’Arcep.

En ce qui concerne la qualité des services qui est le deuxième point abordé au cours de cette rencontre, l’Arcep a convié les opérateurs à respecter leur cahier de charges. Pour le président de l’Arcep, il n’est un secret pour personne que la qualité des services offerts par les opérateurs Gsm aux consommateurs n’est pas bonne. Il a rassuré qu’après l’effort fourni par le , les textes seront appliqués afin d’amener les opérateurs à respecter leurs engagements.

Par rapport aux Sim Box qui constituent le troisième point inscrit à l’ordre du jour de cette rencontre, l’Arcep a sommé les opérateurs Gsm de désactiver toutes les cartes sim non encore identifiées pour la sécurité des populations. « Les opérateurs Gsm ont été conviés à respecter les résolutions retenues lors de nos dernières séances de travail à savoir : la désactivation des cartes sim non identifiées, les contrôles des masters distributeurs… », a rappelé Flavien Ba Chabi. Ainsi, l’application des décisions de cette rencontre par les opérateurs Gsm permettra de calmer un tant soit peu les plaintes enregistrées au niveau des consommateurs.

Isac A. YAÏ 

0
0
0
s2smodern